Trouver sa « voix », l’enjeu du coaching vocal !

En faisant appel à un coach, vous savez bien l’enjeu du coaching vocal dans votre métier. Que vous soyez un professionnel faisant usage des paroles ou la star qui va monter sur scène prochainement, cet encadreur identifie avec vous les failles dans votre voix, afin de développer la créativité endormie en vous. Voici comment cette assistance vous permet de trouver votre voix.

Qu’est-ce que c’est que la voix ?

Votre voix reflète ce que vous êtes. À travers elle, votre interlocuteur lit votre personnalité. Elle en dit long sur vous, particulièrement votre identité. Même en nuançant lorsque vous vieillissez, lorsque vous êtes ému, en bonne santé ou malade, elle vous escorte toute votre vie. On dit même qu’elle est une prolongation du corps, pour ainsi dire que vous pouvez l’utiliser pour toucher, pour frapper, pour apaiser et même pour emmener vers la lune. Chacun en fait usage selon son objectif d’extérioriser, de s’exprimer ou de s’adresser à autrui. Elle accentue les paroles et est inséparable du non-verbal. Et c’est justement, pour connaître l’état, la tessiture, voire l’amplitude et la tonalité, entre autres, que le coaching existe. Il permet de « trouver sa voix ».

Les caractéristiques de la voix

La voix traduit alors le fort intérieur et en même temps une manière de se placer par rapport à l’interlocuteur. Ainsi, il est important de connaître les modulations de la voix, un des avantages du coaching vocal. L’intensité qui est le volume sonore permet, par conséquent, de parler à une voix adaptée à l’espace, au nombre de personnes, au message et à la situation. En revanche, le timbre impacte l’émotion de l’autrui, bien qu’il soit ardu de le transformer. Quant à l’intonation qui représente les variations montantes ou descendantes de la voix, l’associer à l’accentuation offre une mise en valeur d’une syllabe. Les émotions influencent cette caractéristique de la voix comme avec le débit qui est le nombre de mots à la minute.

Séduire l’auditoire par la voix

Ainsi, la voix s’apparente à une musique. Lorsqu’elle est mal accordée, l’entendre ressemble à une torture. Inversement, elle peut être un élément de séduction pour informer, pour convaincre ou pour intriguer, par exemples. La voix de l’orateur et sa variation prosodique impactent, en effet, sur leur présentation orale. Elles renvoient le sentiment qu’un mot ou une idée lui inspire, ou la valeur qu’elles accordent à celui-ci. En travaillant les nuances de sa voix, l’orateur arrive facilement à transmettre à son auditoire ses pensées. Nul à l’oral n’est pas de la sorte une fatalité. Se faire entendre et se faire comprendre se basent sur le travail sur les faiblesses en faisant en sorte que celles-ci fassent partie de la manière de s’exprimer mais en les rendant en atouts.